Culture & Récolte

Dernière mise à jour : 27 oct. 2021



Jaillissant de l’ensemble des corps célestes, d’insaisissables et mystérieuses énergies règnent en silence. Aussi exquises et subtiles que soit ces influences indissociables de notre monde physique, qui se répandent dans le cosmos, leurs empreintes prestigieuses auxquelles je me soumets et m’adonnent, dynamisent mon activité et métamorphosent mon existence.


Comme tous les êtres qui peuplent cette merveilleuse et extraordinaire planète Terre, les plantes sont elles aussi soumises aux subtilités cosmiques. Observer les cycles, s’ouvrir aux influences célestes, pour cultiver, récolter et alchimiser les plantes sont devenues essentielles à ma pratique. L’influence des planètes, les attributions zodiacales, la nature élémentaire et toutes ces subtilités, ce savoir ancestral auquel nous sommes liés par nature attend d’éclore en chacun de nous.


Nous sommes liés de plus près à l’invisible qu’au visible.

Novalis





Toutes ces influences invisibles qui ruissellent sur notre monde jouent un rôle tout au long du processus de culture. Apprendre à observer la lune, le ciel dans son ensemble permet de mythologiser les fonctions de l’univers et l’influence que celui-ci exerce sur la nature. Lorsque l’on prend conscience de la grandeur et de la puissance des énergies mystiques, on peut en disposer dans notre jardin.


Lorsque l’on observe la Lune avec attention, on constate que lors de sa course dans le pâturage céleste elle est amenée à s’aligner devant chaque constellation du zodiaque. Dès son passage, la Lune revêt l’influence de l’astre qui devient alors plus important. C’est ainsi que l’observation des phases lunaire et de son parcours déterminera les activités à entreprendre.


Gouvernés par l’un des quatre éléments (Eau, Feu, Terre, Air), les constellations du zodiaque diffuses des énergies qui les caractérisent :


  • L’Eau, qui gouverne les Poissons, le Cancer et le Scorpion se réfère aux Feuilles, ce qui indique le moment de semer et/ou de récolter les plantes dont on souhaite utiliser le feuillage, comme les plantes aromatiques, certaines plantes médicinales ou encore les salades.


  • Le Feu, qui gouverne le Bélier, le Lion et le Sagittaire correspond aux Fruits ce qui indique le moment de semer et/ou de récolter les plantes à fruits comme les melons, les haricots, les piments, les tomates…


  • La Terre, qui gouverne le Taureau, la Vierge et le Capricorne se rapporte aux Racines, ce qui indique le moment de semer et/ou de récolter les plantes dont on souhaite recueillir les racines comme la guimauve, la mandragore, le pissenlit, la betterave, les radis et tout ce qui pousse sous terre.


  • L’Air, qui gouverne les Gémeaux, la Balance et le Verseau s’applique aux plantes à fleurs comme les plantes médicinales, aromatiques, vivaces et annuelles.


Ces énergies insaisissables sont tout aussi considérées lors de la récolte des graines, la réalisation des fertilisants à base de plante, le prélèvement des greffes et à toutes les activités que l’on peut entreprendre dans le jardin. Plus tard, à travers d’autres articles, nous approfondirons ce sujet plus attentivement.


La récolte des plantes


Comme nous l’avons vue précédemment, les énergies célestes dynamisent nos terres édéniques. Les effluves mystiques de la Lune, ont une grande influence sur le corps humain, sur les humeurs, tout comme sur les plantes qui sont des êtres vivants influencés par les rythmes biologiques des saisons, de ce fait il est intéressant de s’accoutumer avec la connaissance du végétal dans son biotope. A titre d’exemple, toutes les années ne sont pas favorables à la récolte, les meilleures sont celles où il a plu de manière modérée. Les années de sécheresses, quant à elles, sont bénéfiques aux plantes de nature chaude telle que la menthe, le thym ainsi que beaucoup d’autres plantes aromatiques où leurs vitalités seront exaltées.


Lorsque l’on aborde minutieusement les préceptes traditionnels, on remarque qu’ils sont étroitement liés à de nombreuses traditions occultes. Hippocrate, d’anciennes traditions sorcières occidentales et de récentes études botaniques estiment que la position de la Lune la plus favorable à la récolte est lorsqu’elle est ascendante jusqu’aux trois jours avant qu’elle soit pleine, parce que alors, les plantes renferment toutes leurs vertus, tandis que lors du déclin de cet astre leurs vitalités s’essoufflent.




Les plantes vivaces, fortifiées par l’Esprit Universel, qui a lieu aux équinoxes de printemps et d’automne aussi connu sous les noms des Sabbats d’Ostara & de Mabon se récoltent aux premiers rayons du Soleil.


Les fruits et les baies se récoltent à maturation, tandis que les racines, se prélèvent en Lune descendante, seulement lorsque les tiges et les fleurs sont fanées, ceci indique que la sève est retournée dans les racines. Les semences quant à elles sont récoltées par temps sec.


Les plantes magiques, celles que l’on utilise pour leurs pouvoirs, sont récoltées pendant le solstice d’été aussi appelé Sabbat de Litha, durant lequel leurs propriétés sont exaltées. Certaines sont cueillies au lever du Soleil, tandis que d'autres le sont au coucher.


Les plus grands auteurs anciens qui ont étudié et pratiqué l'alchimie végétale s’accordent sur le fait que l’on doit cueillir les fleurs dès que les boutons commencent à s’ouvrir comme un rêve qui se recueille les paupières à peine entrouvertes. Malgré que ce conseil ne s‘applique pas aux plantes adoucissantes comme la mauve, la guimauve et tant d’autres, pour lesquelles l’exaltation naît de l’épanouissement soit la pleine floraison, de manière générale nous récolteront les plantes au lever du soleil, que l'on associe aux heures divines aussi nommée « Heures Magiques ».


La Lune n’est pas le seul corps céleste à déployer toute sa puissance sur notre monde. Il est également intéressant de se préoccuper de la planète et des signes dominants d’une plante au moment de la cueillette. Prenons l’exemple de la Rose qui est dominée par Vénus, si au moment de la cueillette Vénus se trouve dans le signe du Cancer qui correspond à la Rose, ses propriétés n’en seraient que meilleures. C’est pour toutes ces raisons qu’il est ensorcelant d’observer et d’écouter les subtilités du ciel et de se familiariser avec la nature de toutes ces influences évanescentes.




Qu’est-ce que les heures divines ?


Les premières découvertes astronomiques relatives aux mouvements des astres prennent leur origine dans l’Antiquité Babylonienne. Bercé par la croyance de sept planètes divines, leurs noms ont été donnés aux sept jours de la semaine, ce qui signifie que Lundi est sous l’influence de la Lune (Lundi = Luna – Die = Jour) qui se traduit littéralement par Jour de Lune. Mardi correspond alors à Mars, Mercredi à Mercure, Jeudi à Jupiter, Vendredi à Vénus, Samedi à Saturne et pour finir Dimanche est associé au Soleil. L’heure divine ou magique est tout simplement la première heure de chaque jour de la semaine où les premiers rayons du soleil apparaissent, à l’aurore.


La sensibilité du règne végétal


Émotives, sentimentales, intuitives, imaginatives, les plantes ressentent, communiquent entre elles et interagissent avec le reste du monde. Aussi troublant que cela puisse paraître, les perceptions végétales ont été le sujet de nombreuses expériences qui ont démontré que les plantes nous perçoivent, nous reconnaissent et expriment leurs émotions, n’en déplaisent aux sceptiques.


L’authenticité du cœur et des pensées est perçue par les plantes sans aucun filtre. Murmurer son amour, émettre reconnaissance et respect engendre beaucoup de prospérité. Cette consécration, présage une fertilité généreuse qui suscite l’abondance. S’ouvrir à l’écoute des végétaux et à l’échange universel permet d’admirer la manière dont elles expriment leurs émotions et ainsi de découvrir leurs secrets.

47 vues0 commentaire